Projet Karnak : début de mise en ligne de la chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée

Karnak Project: First inscriptions of the Philip Arrhidaeus’ bark-shrine now available online

http://www.cfeetk.cnrs.fr/karnak/index.php?iu=2610

Reposoir de barque de Philippe Arrhidée

 « The Karnak [granite] sanctuary, in spite of its central location, impozing size, and religious importance, has never been adequately published, and a complete photographic record of the monument was not available » (B. Von Bothmer, BMFA 50, 1952, p. 19). »

 La chapelle-reposoir d’Amon-Rê construite sous le règne de Philippe Arrhidée a remplacé un édifice identique, en granite, édifié par Thoutmosis III et qui devait alors être largement dégradé. Située au cœur du temple de Karnak dans le « Palais de Maât », cet emblématique monument n’a jusqu’à présent pas fait l’objet d’une publication scientifique, livrant l’ensemble des données épigraphiques (fac-similé, édition des textes hiéroglyphiques, photographie). Ce travail entrepris depuis 2010 sera publié dans la collection Travaux du CFEETK sous la direction de Chr. Thiers et A. Tillier.

http://www.cfeetk.cnrs.fr/index.php?page=axe-3-theme-2

Toutefois, dès avant la parution du volume papier, le projet Karnak autorise un accès à cette documentation demeurée en grande partie inédite. Cette première livraison concerne les parois extérieures du monument, à l’exception de la porte principale ouest. On trouvera ainsi les photographies et les textes hiéroglyphiques associés aux scènes de navigation de la barque d’Amon-Rê, de couronnement royal, aux rites de « mener les quatre veaux » et d’autres scènes d’offrandes et rituelles.



Citer ce billet
Sébastien Biston-Moulin (2014, 9 décembre). Projet Karnak : début de mise en ligne de la chapelle-reposoir de Philippe Arrhidée. Karnak. Consulté le 20 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qlpz